La digitalisation là où on ne l’attend pas !

La digitalisation des domaines viticoles a permis une augmentation des ventes de vins et spiritueux grâce au développement du e-commerce. Elle fait aussi évoluer les méthodes de travail des vignerons, dans leur vignoble et dans leur cave…

De nouvelles méthodes pour le consommateur


Plus de 40 % des 20-40 ans utilisent leur téléphone pour consulter ou acheter directement du vin en ligne, contre 23 % pour leurs aînés. On constate alors une importante augmentation des ventes de vins en ligne pour les 20-40 ans, cette augmentation est moins importante chez nos aînés qui préfèrent les méthodes d’achat traditionnelles (cavistes, achat directement chez le producteur…). La nouvelle génération de consommateurs de vin et spiritueux se tourne désormais vers des achats en ligne, au détriment des cavistes comme la génération des 40 ans et + le faisait.

La digitalisation pour les vignerons

Des logiciels très poussés permettent désormais une quasi-automatisation des méthodes, des vignes jusqu’à la cuverie et la cave. Ces méthodes vont permettre un gain de temps considérable pour le viticulteur et ce dernier va aussi voir son rendement augmenter ainsi que la qualité de ses produits.

Un vignoble connecté

Le développement de l’IoT (Internet of Things – l’Internet des Objets) permet d’offrir de nouvelles opportunités de suivi pour le vigneron. Il est vrai que pour beaucoup, le travail de la terre perpétue des méthodes artisanales, traditionnelles. C’est un secteur qui est rarement associé aux nouvelles technologies et à l’innovation, surtout dans le domaine numérique.

Cependant, le digital offre de plus en plus de possibilités notamment pour garder un œil sur ses vignes. Que ce soit par drones, par avions, par satellites ou avec des capteurs, il existe de nombreux moyens d’être informé en temps réel de l’état des sols et de l’évolution des vignes.  Les données collectées par ces différents procédés vont pouvoir se retrouver sur un téléphone portable ou une tablette et aider au mieux le viticulteur lorsqu’il doit mener des actions viticoles. Ces données supplémentaires vont aussi lui permettre de rationner ses traitements, en effet ce dernier peut savoir où il aura besoin de traiter sa vigne.

Une cuverie connectée

L’avancée numérique et notamment en IoT permet également de connecter les différentes cuves d’un vigneron. On peut désormais retrouver un grand nombre d’informations et un suivi de la qualité des vins présents dans une cuve. Ipsum, par exemple, propose des cuves connectées, cela permet une lecture instantanée de la température réelle du vin, de la densité, du taux de remplissage de la cuve et de la pression interne de cette dernière. Ces données peuvent se retrouver sur une interface digitale ou sur un téléphone mobile (Android ou IOS). Toutes ces informations permettent alors d’avoir une meilleure qualité, un gain de temps non négligeable et une sérénité car les informations sont à portée de main.

Et vous, vous avez envie de contribuer à la digitalisation des vignobles ?
Découvrez nos formations en informatique/numérique/digital : IoT, développement web, webmarketing, intelligence artificielle, systèmes d’information… c’est par ici !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s